Transmission de cabinets d'expertise comptable et de commissariat aux comptes

Contactez nous
01.56.56.56.90

Les prix de cession des cabinets d’Expertise-Comptable vont-ils vraiment baisser ?

Etat du marché

Parmi les réflexions parfois entendues et les articles traitant du sujet, nous en présentons ci-dessous quelques passages.

Pourquoi les prix de cession des cabinets vont-ils diminuer ?

Auteur : L’équipe Quick Boocks (28 mai 2015) Etudes & statistique, L’expertise comptable.

Plusieurs facteurs plaident en fait pour une baisse des prix de cession moyens des cabinets dans les années à venir :

1) Le nombre de cabinets à vendre va augmenter, alors que le nombre d’acheteurs va se réduire.
2) La rentabilité des cabinets ne cesse de s’éroder depuis plusieurs années.
3) L’évolution des comportements des clients.
4) Les nouvelles règles concernant la publicité et le démarchage.

Pour résumer, si le prix de cession moyen des cabinets d’expertise comptable est resté stable depuis plusieurs années, il va inéluctablement baisser au cours des années à venir.

La conduite du changement dans les cabinets : mode d’emploi

Auteurs : Philippe Barré – Florence Hunot.
L’expert en poche – Edition professionnelle oct. 2014 Bibliothèque de l’ordre des Experts-comptables.

Les dix principales mutations de la profession identifiées comme fortement probables par les auteurs sont les suivantes :
– La mission traditionnelle va se banaliser
– La concurrence va s’accentuer
– Les prix et les marges vont continuer à baisser
– …
– Les prix de cession des cabinets vont baisser
– …

Nota de l’éditeur : Rappelons que cet ouvrage est rédigé sous la seule responsabilité des auteurs et n’exprime pas une doctrine du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables.

Même si nous partageons une partie des observations indiquées ci-dessus, il n’est pas inutile de rappeler les réflexions que tenait Pierre SABATIER (président de B.V.F de 1983 à 2011 et toujours actif chez B.V.F à ce jour) dans la revue SIC n°134 de juin/juillet 1995. (cliquez ici pour voir l’article SIC juin/juillet 1995), il y a plus de vingt ans :

Concernant la rentabilité : « Dans la majorité des cas, la rentabilité est le premier facteur pour l’évaluation de la clientèle. Elle est définie usuellement comme le résultat avant impôt et avant rémunération et charges de l’expert-comptable cédant ».

Il ajoutait : « bien que les rentabilités s’érodent dans le contexte économique actuel de crise-discussion d’honoraires, réduction des missions, pertes de clients. Elles s’élèvent en moyenne à 33%, 40% respectivement pour des cabinets d’un chiffre d’affaires de 5 MF, 2MF » (soit env. 750 K€ et 300 K€ – conversion sans actualisation).

Puis Il convient à présent de décrire l’état du marché, l’offre et la demande de clientèle. Actuellement, on peut dire que sur un plan général, la demande est supérieure à l’offre. Cela explique que le prix des clientèles se maintient malgré l’érosion des rentabilités. Y aura-t-il un retournement, une inflexion ?
« Certains le pensent en considérant que les clientèles sont de plus en plus volatiles, que la profession évoluera et que l’économique triomphe toujours ».

Plus de vingt ans après, en 2016 ces écrits sont toujours totalement d’actualités et nous n’avons constaté aucune évolution qui pourrait inverser notablement la valorisation des cabinets dans la mesure où la rentabilité restera à des niveaux de l’ordre de 30% du chiffre d’affaires telle qu’elle est définie ci-dessus. De plus, le marché est toujours nettement déséquilibré au bénéfice des cédants.

Ce n’est pas l’objectif ici de donner des explications détaillées, mais nous constatons déjà que certains cabinets …

Jean GEORGELIN

Nous sommes à votre disposition pour vous informer plus complétement sur l’état du marché, pour vous conseiller et vous proposer une démarche professionnelle sachant allier une indispensable confidentialité et une totale sécurité dans la transmission de votre cabinet.

Notre intervention est sans aucun coût pour les cédants. Nos honoraires étant à la charge du cessionnaire.